Absolument dé-bor-dée / Zoé Sheppard : on oublie

Encore une lecture d’été.

Peut-être avez-vous entendu parler de ce livre car je crois qu’à l’époque de sa parution il y avait eu un petit scandale. L’auteure ayant été sanctionnée par sa hierarchie.

Donc Zoé Sheppard (un pseudo) est employée territoriale assez haut placée ou en tous cas ayant passé des concours assez ardus pour y arriver, une grosse tête quoi.

Bon pour moi employée territoriale c’est travailler dans une mairie hein. Ca fait tout de suite moins ardu non ?

J’ai pas aimé ce livre (que j’ai fini quand même). Au début ça va c’est assez drôle notamment quand elle appelle la secrétaire du service « coconne ».

Puis au fur et à mesure de la lecture j’ai trouvé qu’elle était assez « crache dans la soupe », en gros entourée d’incompétents paresseux et/ ou carrément voleurs, y’a qu’elle qui travaille, qui a une éthique etc… Mais finalement un éthique pas  assez forte pour démissionner.

Ses écrits sont aussi plein de mots savants ou de références obscures histoire qu’on se rende bien compte que la demoiselle a fait des études. (mots/ références que je connaissais pas moi, j’ai pas du faire assez d’étude) Et ça j’ai trouvé ça saoulant. Comme si elle voulait bien prouver qu’elle est au dessus des autres. mais bon je ne vois pas l’intérêt d’étaler partout sa science comme ça (la culture, la confiture vous voyez ce que je veux dire…)

Pour tout dire j’ai eu plus  sympathie pour certains de ses collègues que pour elle. Parce que la « coconne » par exemple répond présente en cas de coup dur.

Alors évidemment c’est une fiction tout ne doit pas être vrai mais n’empêche c’est ce qu’elle a écrit et c’est ce sur quoi je la juge.

Bref le bouquin se lit vite mais laisse un goût amer dans la bouche.

Je suis fonctionnaire aussi moi et même si je trouve que l’éducation nationale est une sacrée garce avec les élèves souvent, je pense respecter infiniment plus mon employeur que l’auteur de ce livre.

 

Publicités

9 réflexions sur “Absolument dé-bor-dée / Zoé Sheppard : on oublie

      • et ben je pense exactement comme toi ! la narratrice est visiblement meilleure que tout le monde, plus cultivée, la seule à avoir une cervelle et à savoir s’en servir, et autour d’elle il n’y a que des décérébrés abrutis qui ne comprennent pas l’ironie (voire l’humour tout court) et qui ont tous un baobab dans la main. super…

        merci de cette « découverte » ! bises

  1. Tous ces bouquins qui sortent avec les gens qui écrivent sur leur boulot ça m’interresse pas en général, déjà parce que ça parle de boulot et ensuite, n’est pas écrivain qui veut

  2. Pour avoir été contractuel 3 ans dans une collectivité territoriale d’assez grande envergure, j’ai apprécié ce livre car j’ai retrouvé beaucoup de ce que je vivais. Des situations rocambolesque, aux souci de légalité, de réunions pour organiser des réunions, de surnoms ravageur, etc…

    Honnêtement, le trait est grossi mais le dessin est plutôt juste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s